Saint julien de Montdenis - Paysage

Les sentiers

Le sentier de la Cochette

  • Départ : Lieu-dit “La Rochelle” Alt : 673m
  • Arrivée : Lieu-dit ” Le Claret” Alt : 797m
  • Longueur : 8km
  • Dénivelé + : 1000m
  • Alt. max : 1603 m
  • Durée : 4h30 environ (les temps de pause ne sont pas comptés)

Itinéraire :

Départ du lieu dit « La Rochelle », à quelques centaines de mètres de l’église ; prendre le chemin en direction du gymnase ; 60 m après, prendre à gauche ; le sentier devient raide mais des passages ombragés permettent de ne pas trop souffrir de la chaleur. En fonction de la saison, vous pourrez rencontrer quelques bouquetins solitaires. Vers 980 m, on rejoint la piste de Tourmentier ; on prendra à gauche. Après quelques lacets, la piste, quelques fois pavée mais raide change de versant et nous commençons à apercevoir le village de Montdenis. Après 1 km de piste plus douce, nous arrivons au hameau de Tourmentier.

Prendre à droite en direction des Essarts (1320m). 600m après, laisser à gauche la piste des Essarts et prendre une piste ONF qui monte vers le nord-est puis revient vers le sud après un lacet. On arrive à la Cochette (1603m). De là, un sentier redescend sur le vallon de Bionnant. Arrivé à 1500 m, on croisera le chemin qui mène au refuge de Bionnant (Ce chemin est fermé car la combe qu’il traverse est instable et très dangereuse).
Très belles vues sur les falaises par les trouées dans les arbres et sur la combe où l’on peut, quelques fois, entendre ou voir des blocs tombés.
Vers 1120 m, le sentier bascule, quitte le vallon de Bionnant et descend en lacets la pente qui domine le Claret. Lors de cette descente, on pourra croiser des groupes de bouquetins (principalement des femelles avec leurs petits)
L’arrivée se situe au bout du chemin de la Raie, au sommet du lieu dit « Le Claret ».


Le Circuit des Ardoisiers

Ce que vous allez découvrir

Amis randonneurs, vous allez emprunter un sentier qui vous permettra de découvrir des tables de lectures abordant 3 thèmes : le dur labeur des ardoisiers au 19ème et 20ème
siècle (9 tables), la RTM (Restauration des Terrains en Montagne – 5 tables), et la faune et la flore locales (3 tables).

La première table de lecture que vous rencontrerez évoque le câble de Montdenis, véritable fils d’Ariane entre Saint-Julien et Montdenis au début du 20ème siècle et répondra à la question que vous vous posez en voyant les gros pylônes au départ du sentier.

Puis, au fil de votre parcours vous découvrirez l’origine géologique de la roche d’ardoise, mais aussi et surtout comment on exploitait cet or noir. Les tables de lecture vous livreront tous les secrets des anciens ardoisiers pour accéder aux carrières à flanc de falaise(1), ouvrir les carrières, extraire la pierre, fabriquer l’ardoise, la transporter et la valoriser. L’accent est d’ailleurs mis sur l’apport de l’exploitation de l’ardoise à l’économie du village.

Les 5 panneaux thématiques concernant la RTM présentent les travaux qui ont été réalisés dans le bassin versant du Saint-Julien pour protéger les enjeux avals et stopper l’érosion des pentes. L’histoire ardoisière et de la RTM sont intimement liées (avec parfois des intérêts contradictoires) à Saint-Julien. Leur âge d’or, concomitant, a contribué à l’essor de la commune et de sa population, jusqu’à la 2ème guerre mondiale.

Enfin, le tableau ne serait pas complet si l’on n’évoquait pas la richesse faunistique et floristique du site. Quelques unes des espèces existantes sont présentées : l’aigle royal, le gypaète barbu, le bouquetin, l’amélanchier, l’argousier et la coronille.

Cet itinéraire est déconseillé aux jeunes enfants non accompagnés, aux personnes sujettes au vertige